Voltaire, de Hollande à Robert, c'est en promotion.

Publié le par Renaud

Voltaire, "la" promotion Voltaire, vous connaissez ?
C'est le nom de de promotion de sortie de l'ENA en 1980.
Cette promotion est un concentré de ceux qui dirige la France en ce moment. Pour vous donner un exemple du sens du vent, Jean Gaeremynck, président adjoint de la section des finances du Conseil d'Etat, vient d'être nommé administrateur provisoire de Sciences Po, autre grand fournisseur de dirigeant et de politiciens dans notre pays. Et bien Jean Gaeremynck est issu de la promotion Voltaire.

Bon, de la promotion Voltaire on connait bien sur le couple de l'époque, François Hollande et Ségolène Royale, ainsi que Dominique de Villepin, mais qui connait Véronique Albanel, sœur de Dominique de Villepin et maître de conférences à Sciences Po ?

Commençons par, à tout seigneur tout honneurs, le réseau de François Hollande. Sur ce sujet, tempsreel.nouvelobs.com nous en révèle pas mal.

"Aujourd'hui, deux anciens de la promo occupent des postes stratégiques au Château : Sylvie Hubac, la directrice de cabinet du chef de l'Etat, et Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Elysée. "Avant de se retrouver ici, on se voyait de loin en loin. Mais nous deux, c'est toujours comme si on s'était quittés la veille", sourient les deux complices, installés au palais. A quelques encablures, rue de Grenelle, dans son bureau du ministère du Travail, Michel Sapin s'amuse lui aussi à faire revivre la désormais célèbre photo de classe. Et à ceux qui déjà grincent sur la "République des copains ", il fait remarquer qu'"aux côtés de François" ils sont "seulement trois".

Quand tant d'autres ont œuvré pour lui : l'homme de lettres et d'affaires Jean-Jacques Augier, l'ex-conseiller de Jospin Jean-Marie Cambacérès, l'avocat Dominique Villemot, les hauts fonctionnaires Christian Tardivon et Benoît Chevauchez, le PDG Bernard Cottin, les ambassadeurs Pierre Duquesne et Jean-Maurice Ripert, la conseillère d'Etat Sophie-Caroline de Margerie et son amie de la Cour des Comptes Sophie Gourdon, devenue Mme Serge Moati, l'essayiste Claude Revel... Sans compter les préfets et les banquiers qui préfèrent rester discrets, ou les figures du CAC 40 - Henri de Castries, patron d'Axa, Loïc Armand, président de L'Oréal France, Pierre Mongin de la RATP - qui ont contribué à crédibiliser sa candidature."


leparisien.fr n'est pas de reste :


"Entre 1978 et 1980, Hollande y tisse des amitiés solides et fonde son premier cercle politique sur lequel il s'appuie aujourd'hui encore.

Parmi ces piliers, Pierre-René Lemas, très probable secrétaire général de l'Elysée, Michel Sapin, l'expert en économie, le diplomate Jean-Maurice Ripert ou Jean-Pierre Jouyet, l'actuel président de l'Autorité des marchés (AMF).
Sur le devant de la scène pour les uns, d'autres anciens de Voltaire se sont aussi activés en coulisse pendant la campagne. Ainsi Jean-Marie Cambacérès, ex-député PS, et Dominique Villemot, conseiller de Hollande, ont orchestré l'influente (et discrète) mobilisation des « vieux copains de promo », via une association, Démocratie 2012, et un cercle informel, le Club Voltaire. Gaullistes, centristes, radicaux, jeunes… Même Henri de Castries, président du groupe Axa, proche de Nicolas Sarkozy, a mis la main à la pâte en versant à titre privé 7500 € pour financer la campagne des primaires de son ami. Villepin a lui aussi toujours gardé des liens avec cette promotion et se dit « convaincu qu'il a l'étoffe » pour être président. « Il est préparé. C'est quelqu'un qui a concentré sa vie sur cet objectif », a assuré hier l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac."

Même le nom de cette promotion n'est pas un hasard, toujours selon le Parisien "le nom que s'est choisi la promotion, lors d'un week-end d'intégration à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), a germé dans l'esprit de son clan. « L'avantage de Voltaire, c'est que les mecs de droite pensaient qu'il était de leur bord. Idem pour les types de gauche… » pouffe Cambacérès."

Mais cette promotion, de manière plus générale, s'est infiltrée, comme rarement, dans les sphère dirigeante de notre pays. Vous connaissez "les copains d'avant" et bien imaginez le carnet d'adresse de ces gens, juste pour leur promo de l'ENA. Le Figaro s'y est attelé.

"François Hollande et Ségolène Royal ont ainsi commencé leur ascension comme conseillers à l'Élysée avant de s'enraciner en terres corrézienne et picto-charentaise. Michel Sapin a entamé dès 1981 une carrière parlementaire comme député PS de l'Indre. Formée dans les cabinets de Jack Lang puis à l'Élysée, Frédérique Bredin a été député-maire de Fécamp et ministre des Sports de 1991 à 1993, avant de rejoindre le groupe Lagardère. Jean-Marie Cambacérès, quant à lui, a été député PS du Gard, puis il s'est reconverti dans le privé chez Transasia. Proche de Laurent Fabius, Yvon Robert a été élu maire adjoint du Grand-Quevilly dès 1989. La conseillère d'État Marie-Françoise Bechtel, passée par les cabinets de Jean-Pierre Chevènement et ancienne directrice de l'ENA, vient d'entrer à l'Assemblée nationale comme élue de l'Aisne. À droite, le diplomate Dominique de Villepin a suivi l'ascension d'Alain Juppé, et Renaud Donnedieu de Vabres celle de François Léotard. Raymond-Max Aubert a été élu député RPR de Corrèze en 1993 et maire de Tulle en 1995, puis nommé secrétaire d'État au Développement durable de 1995 à 1997. Françoise Miquel, ex-conseillère du ministre de la Fonction publique Jean-Paul Delevoye en 2002, s'est présentée sous l'étiquette UMP aux législatives de 2007 dans l'Eure.
/.../
François Hollande a fait venir à l'Élysée ses anciens comparses, le préfet Pierre-René Lemas et la conseillère d'État Sylvie Hubac. Son ami Jean-Pierre Jouyet (passé par le Trésor, le gouvernement Fillon et l'Autorité des marchés financiers) a été nommé en juin dans le fauteuil courtisé de directeur général de la Caisse des dépôts. D'autres hauts fonctionnaires «Voltaire» ont des postes en vue, comme Pierre-Yves Duwoye, directeur de cabinet du ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon, et l'ex-sarkozyste Dov Zerah, qui dirige l'Agence française de développement, où a aussi officié une autre «Voltaire», Louise Avon.
/.../
Symboles de ces parcours dorés, le discret Jean-Ludovic Silicani préside l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) et la magistrate Claire Bazy-Malaurie siège au Conseil constitutionnel. L'ancien chef de cabinet de Balladur à Matignon, Pierre Mongin, préside quant à lui la RATP, où travaillent ses anciens camarades Colette Horel et Jean-Marc Janaillac.
Les diplomates étiquetés «Voltaire» ont eu, eux aussi, de belles trajectoires, comme Jean-François Blarel, actuel secrétaire général adjoint du Quai d'Orsay, Philippe Etienne, qui représente la France auprès de l'Union européenne, Stanislas de Laboulaye, qui vient de récupérer sur consigne de l'Élysée le dossier afghan, après avoir été en poste à Moscou et au Vatican. D'autres ambassadeurs ne déparent pas cette liste de VIP, tels Jean-Maurice Ripert, ex du cabinet Jospin, représentant de l'Union européenne auprès de la Turquie, Pierre Duquesne, passé par Matignon, le Trésor et le FMI, Philippe Carré, ex-ambassadeur en Autriche, Philippe Thiébaud, actuellement au Pakistan, ou Henri Paul, ex-ambassadeur en Roumanie.
Dans le secteur privé, les reconversions des «Voltaire» ont été plutôt confortables, avec en premier lieu une figure du CAC 40, Henri de Castries, PDG d'Axa, mais aussi Loïc Armand, qui préside L'Oréal France, Jean-Jacques Augier (ex-G7) et Bernard Cottin (ex-Numéricable).
/.../
Conformément aux traditions de l'énarchie, le secteur bancaire a été très accueillant, notamment pour Nicolas Duhamel, directeur général finance du groupe Banques populaires-Caisses d'épargne, Jean Chodron de Courcel, banquier d'affaires chez Hawkpoint Partners, Pierre Pissaloux chez HSBC, François Morlat passé de HSBC à KBL Richelieu, Agnès de Clermont-Tonnerre chez LCL, Jean-Yves Colin, Jean-Luc Perron et Jérôme Brunel au Crédit agricole, Philippe Bordenave chez BNP Paribas.
Certains occupent des postes enviés dans des groupes privés, tels que Hubert Loiseleur des Longchamps Deville, directeur des affaires publiques de Total, Patrick O'Quin, directeur des affaires multilatérales chez Danone, ou Jérôme Bédier dans la distribution (FCD, Carrefour).
L'ancien fiscaliste Dominique Villemot dirige à Paris un prospère cabinet d'avocats, tout comme Jérôme Turot, major de la promotion.
Quelques-uns se sont convertis au conseil, comme Claude Revel, spécialiste de l'intelligence économique, Christian Poirier, administrateur de sociétés, ou Claire Mialaret, experte en ingénierie sociale.
Naturellement, la promotion conserve son lot de hauts fonctionnaires bien installés dans de nobles institutions comme la Cour des comptes (Jean-Christophe Chouvet, Pascal Duchadeuil, Philippe Gros, Sophie Moati-Gourdon), les tribunaux administratifs (Hervé Saluden, Guy Roth, Bernard Leplat), le Conseil d'État (André Schilte, Jean Gaeremynck, Maurice Meda, Jean-Pierre Jouguelet, Sophie-Caroline Jacquin de Margerie-Tarnowski) et le corps préfectoral (Pierre Bayle, Michel Cadot, Pierre Dartout, Christian Decharrière, Michel Delpuech, Roger Silhol, Hervé Masurel, Michel Jau).
De manière plus discrète, plusieurs dizaines de «Voltaire» sont cependant recasés au sein de l'État dans des postes aux intitulés assez flous. Certains ont des titres ronflants de conseillers économiques (Paul Hunsinger, Edouard Sicat), de contrôleurs budgétaires (Jean-Luc Pain), de contrôleurs généraux (Marie-Claire Beltrame-Devoti, Christian Bodin, Mireille Dietrich, Jean-Paul Holz, Christian Farlin, Michel Hourcade, Michel Pot, Françoise Miquel, Gilles Marchandon, Christian Tardivon, Dominique Viel), d'inspecteurs généraux de l'Éducation nationale (Jean-François Cervel, Alain Dulot, Gérard Ghys, Alain Perritaz, Henri Peretti) ou de contrôleurs généraux des armées (Éliane Loquet, Olivier Rochereau).
/.../
Signe que l'administration est inventive, on trouve même, dans la promotion, un secrétaire délégué en charge du comité d'histoire des politiques, des institutions et des métiers du ministère de l'Écologie (Patrick Février), un ambassadeur pour les commissions transfrontalières au Quai d'Orsay (Nicolas Mettra).
Ou, plus cocasse, un haut fonctionnaire de terminologie et de néologie au ministère des Sports (Jean-Michel Fay)! Il faut bien occuper tout ce beau monde et quelques-uns se contentent de placards dorés."


Plus sobrement, Wikipedia nous propose une liste, non exhaustive,  à retenir pour mieux comprendre certaines choses.


Promotion Voltaire (1980)
    ▪    Ali Bourhane, ancien administrateur de la Banque mondiale
    ▪    Véronique Albanel, sœur de Dominique de Villepin, maître de conférences à Sciences Po
    ▪    Raymond-Max Aubert, ancien député et ancien maire RPR de Tulle
    ▪    Pierre Bayle, Préfet
    ▪    Claire Bazy-Malaurie, membre du Conseil constitutionnel
    ▪    Christian Bodin, contrôleur général économique et financier, commissaire du Gouvernement auprès d'établissements financiers
    ▪    Frédérique Bredin, ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports
    ▪    Michel Cadot, préfet de la zone de défense ouest, préfet de la région Bretagne, préfet d'Ille-et-Vilaine, ancien directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture et de la Pêche, ancien directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur
    ▪    Jean-Marie Cambacérès, ancien député socialiste (1981-1986)
    ▪    Henri de Castries, président-directeur général d'AXA
    ▪    Benoît Chevauchez, ancien directeur général de l'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE)
    ▪    Pierre Dartout, préfet
    ▪    Christian Decharrière, préfet, ancien directeur du cabinet d'Éric Besson au ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire
    ▪    Michel Delpuech, préfet de la région Picardie, préfet de la Somme, ancien directeur du cabinet du ministre de l'Intérieur
    ▪    Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture et de la Communication
    ▪    Pierre Duquesne, ancien administrateur de la France auprès du FMI et de la Banque mondiale
    ▪    Pierre-Yves Duwoye, directeur du cabinet de Vincent Peillon7
    ▪    Philippe Étienne, ambassadeur, ancien directeur du cabinet de Bernard Kouchner au ministère des Affaires étrangères et européennes
    ▪    Henri Fissore, homme politique et diplomate monégasque
    ▪    Sylvie Francois, directrice générale adjointe de La Poste (entreprise française)
    ▪    Michel Gagneux, ancien directeur de cabinet au ministère des Affaires sociales, ancien président de la Sonacotra, président du conseil d'administration du GIP DMP.
    ▪    François Hollande, ancien premier secrétaire du Parti socialiste, président de la République française, depuis le 15 mai 2012
    ▪    Sylvie Hubac, directrice du cabinet du président de la République française depuis le 15 mai 2012
    ▪    Jean-Pierre Jouyet, ancien directeur du Trésor, ancien secrétaire d'État aux Affaires européennes, président de l'Autorité des marchés financiers- À présent directeur de la Caisse des dépôts et consignations
    ▪    Claude Kupfer, préfet
    ▪    Stanislas Lefebvre de Laboulaye, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège
    ▪    Pierre-René Lemas, préfet, directeur du cabinet du président du Sénat (septembre 2011 - mai 2012), puis secrétaire général de l’Élysée (mai 2012-).
    ▪    Bernard Lolliot, directeur général du Crédit agricole Centre France
    ▪    Maurice Meda, vice-président de la CRE[Lequel ?], maitre des requêtes au Conseil d’État, ancien directeur de cabinet du ministre des Relations aux parlements (2004-2006)
    ▪    Pierre Mongin, président de la RATP, ancien directeur de cabinet de Matignon sous Dominique de Villepin6
    ▪    Claude Revel, essayiste, chef d'entreprise, spécialiste et professeure d'intelligence stratégique internationale
    ▪    Jean-Maurice Ripert, représentant permanent de la France à l' Organisation des Nations unies
    ▪    Yvon Robert, maire de Rouen
    ▪    Ségolène Royal, présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes, ancienne ministre, candidate du Parti socialiste pour l'élection présidentielle de 2007
    ▪    Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, député de l'Indre, ancien président PS du conseil régional du Centre
    ▪    Roger Silhol, préfet hors-classe
    ▪    Jean-Ludovic Silicani, conseiller d'État, ancien commissaire à la reforme de l'État, président de la Réunion des musées nationaux, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)
    ▪    Philippe Thiebaud, diplomate, ambassadeur de France au Pakistan
    ▪    Eric Thuillez, Administrateur RHVS 1% Logement
    ▪    Jérôme Turot, major de promotion, avocat fiscaliste5
    ▪    Marc Vernhes, inspecteur général de l'Administration, philosophe
    ▪    Dominique de Villepin, diplomate, ancien Premier ministre français, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien ministre de l'Intérieur, avocat
    ▪    Patrick Warin, administrateur civil à la Caisse des dépôts et consignations, ancien membre du directoire de CNP Assurances, ancien directeur des assurances collectives de AGF/Allianz, ancien directeur général du groupe École nationale d'assurances, professeur, consultant
    ▪    Dov Zerah, directeur général de l'Agence française de développement

 

Démocrate de Boos :

 

Il y a très peu d'hommes vraiment originaux; presque tous se gouvernent, pensent et sentent par l'influence de la coutume et de l'éducation.
 

 

Voltaire - Lettres philosophiques (1734)

 

 

 

 

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'énarques_par_promotion
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20120628.OBS5408/la-promo-voltaire-de-l-ena-l-armee-des-ombres-de-hollande.html
http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2012/06/22/01006-20120622ARTFIG00491-promotion-voltaire-l-enarchie-au-pouvoir.php
http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/la-promo-voltaire-a-la-manoeuvre-15-05-2012-2001494.php
http://www.lefigaro.fr/politique/2012/09/21/01002-20120921ARTFIG00427-ena-le-destin-normal-de-la-promotion-voltaire.php





Publié dans Détente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel J. Cuny 17/04/2013 16:56

Bonjour,
Promotion Voltaire de l’ENA, certes…
Mais Voltaire lui-même, qui était-il ?
Je vous invite à partager ma surprise, en consultant, si vous le voulez bien :
http://voltairecriminel.canalblog.com
Très cordialement,
Michel J. Cuny